LE TRAVAIL DES ENFANTS

 

Dans le monde entier, des millions d’enfants sont privés de leur enfance parce que contraints d’exercer un travail mettant en péril leur santé et leur éducation.

UNICEF se bat pour éliminer cette grave violation des droits de l’enfant.

Les effets nocifs du travail des enfants ?

activités qui privent les enfants de leur enfance, de leur potentiel et de leur dignité, et nuisent à leur scolarité, santé, développement physique et mental.

Près de 28 % des enfants âgés de 5 à 11 ans et 35 % des enfants âgés de 12 à 14 ans qui travaillent ne sont pas scolarisés.

Pire encore : 79  millions d’entre eux exercent des activités dangereuses et des millions d’autres sont en danger en raison des conséquences de

Ces enfants qui travaillent sont partout, mais invisibles : domestiques dans les maisons, derrière les murs des ateliers, cachés dans les plantations. Si la grande majorité des enfants travaille dans le secteur agricole,

les pires formes de travail des enfants comprennent l’utilisation d’enfants comme :

Esclaves, la prostitution, la vente de drogues, le crime ou l’enrôlement comme soldats dans des situations de conflit ou pour d’autres travaux dangereux.

Pourquoi les enfants ,ils contraignent à travailler ?

Le travail des enfants est essentiellement conduit par la pauvreté des familles et des communautés mais il est aussi le produit d’autres facteurs : les normes sociales qui le tolèrent, le manque d’emplois décents, la migration et les situations d’urgence.
Il est également une conséquence des inégalités sociales renforcées par les discriminations. Les enfants des populations indigènes et des basses castes courent plus de risques de devoir abandonner l’école et d’être mis au travail.

Les enfants migrants sont également très exposés au travail clandestin et illégal.

 

Comment peut-on les protéger ?

Améliorer les lois et les régulations

UNICEF demande aux gouvernements d’instaurer des lois pour mettre fin au travail des enfants. De nombreuses entreprises du monde industrialisé ont adopté des lois visant à empêcher les enfants d’être impliqués dans la fabrication de biens que la société importe en provenance des pays en développement.

Réduire la pauvreté

La réduction de la pauvreté signifie que les parents ne sont pas forcés d’envoyer leurs enfants travailler ou les vendre à des employeurs pour survivre. Cela passe également par l’amélioration des compétences des adultes pour les aider à améliorer leurs revenus.

Garantir une éducation de qualité

Les services d’éducation doivent être gratuits et obligatoires. Tous les enfants ont le droit à une éducation : les enfants et les parents doivent voir l’école comme étant une meilleure option que le travail. Il est indispensable d’améliorer la conscience qu’ont les enfants de leurs droits et d’augmenter leurs chances de trouver un emploi à l’âge adulte. Un environnement protecteur pour l’enfant implique que des stratégies soient mises en place pour aider à garder les enfants à l’école.

Sensibiliser les communautés et les familles

Le monde doit être informé sur cette situation et sur les injustices dues au travail des enfants. Trop souvent, les familles et les communautés ne s’opposent pas assez au travail des enfants. Fréquemment, ces dernières estiment que le travail est une activité plus appropriée pour les filles qu’aller à l’école.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Open chat

Share This

Copy Link to Clipboard

Copy